Magazine en ligne

Ericeira, vagues et village de pêcheurs authentique

Immerso, une adresse à l’accent portugais en pleine nature 

Texte : Isabelle Aubailly 

Photos : Francisco Nogueira

Falaises, plages, ruelles aux maisons blanches, parfum 

de l’océan et atmosphère décontractée.

À 35 km au nord-ouest du centre de Lisbonne, perchée sur une falaise et regardant l’océan, Ericeira joli village de pêcheurs est devenu depuis les années 70 le repaire d’une communauté internationale de surfeurs aguerris. Elle est aussi une station balnéaire agréable qui conjugue plages, activités sportives et festin de fruits de mer. Ericeira vient de là : ville de pêche, elle tiendrait son nom d’ouriços (oursins en portugais), car on en comptait des dizaines sur ses plages.

Ericeira aurait pu rester une petite ville de pêcheurs tranquille vivant au rythme des marées. Mais dès le XIXesiècle, elle devient résidence balnéaire de la famille royale portugaise installée à Mafra, à quelques kilomètres de là… Jusqu’à la chute de la monarchie : le 5 octobre 1910, la famille royale embarque dans le port d’Ericeira et s’exile à Londres.

Si Ericeira est aujourd’hui mondialement connu, ce n’est pas l’affaire de l’histoire mais de ses vagues impressionnantes. Dès les années 1970, les premiers surfeurs venus des États-Unis et d’Australie font escale ici, leur planche sous le bras, prêts à défier les vagues de la côte portugaise. Très vite, Ericeira devient un spot de surf incontournable et est reconnue, en 2011, Réserve mondiale de Surf. Seule tenante du titre en Europe, Ericeira est ainsi adoubée par les champions de la pratique.

Au-delà de l’océan, le cœur d’Ericeira bat au rythme d’une atmosphère décontractée et festive, très empreinte du surf. De boutiques en cafés et bars, on prend à Ericeira la mesure de la «surf culture» – dans ce qu’elle a d’agréable et, parfois, de standardisée à l’échelle globale.

Station balnéaire prisée oblige, le cœur de ville est parfois pris d’assaut. Pour éviter la foule, préférez une visite du centre-ville le matin à l’heure où le marché se réveille. Au-delà du tourisme vit l’autre Ericeira, celle qui garde l’âme d’un village de pêcheurs et que l’on parcourt au fil de rues calmes en prenant note, alors que l’on longe l’océan, de tous les clins d’œil marins (fresques d’azulejos sur les façades représentant un navire ou un poisson, signalétique arborant des illustrations de nœuds marins, ancre en fer forgé…).

Immerso, une nouvelle adresse près du village et face aux vagues

Posé sur les hauteurs en pleine nature avec une vue unique sur l’Océan, cette nouvelle destination est une des plus belles adresses pour découvrir les vagues les plus renommées d’Europe.

Le Studio d’architecture Astet de Barcelone et l’architecte portugais Luis Pedra Silva signent la réalisation de ce lieu où la nature est prédominante.

Ensemble ils ont imaginé des espaces où les matériaux s’inspirent de l’environnement : toutes les tonalités du sable mêlées au bleu intense de l’Atlantique et aux couleurs de la terre et des rochers.

L’aménagement intérieur est réalisé avec des matériaux exclusivement naturels. 

Du mobilier vintage chiné et de jolies marques contemporaines décorent les espaces communs. Les couleurs et les textures, ainsi que des éléments plus raffinés, mêlent naturel et ambiance contemporaine à travers une gamme restreinte de matériaux : béton nu, surfaces peintes avec une palette de couleurs suggérée par des éléments minéraux, du bois et du fer.

Toutes les chambres ont vue sur la mer. Les matériaux naturels ont été choisis, souvent de formes organiques. On découvre des espaces tranquilles avec une lumière douce et des coloris neutres inspirés par le sable, la terre cuite et la nature environnante. Les suspensions sont réalisées avec des fils de coton et de corde, les sculptures en plâtre donnent forme et volume aux murs, les tapis tressés de liège et de matériaux recyclés offrent une décoration brute et artistique au lieu.

Des œuvres d’artistes contemporains, principalement portugais, ont permis d’apporter son caractère unique à l’hôtel tels que les panneaux produits par Iva Viana pour le hall d’entrée et les chambres, les tapis artisanaux par Susana Godinho SUGO CORK RUGS, les lampes et le rocking-chair par Oficina 166 de Diana Cunha. 

L’art et l’artisanat sont partout et on admire l’installation sculpturale de Paulo Reis dans le jardin ou le « gardien d’Ericeira » de José Quiroz au bar. 

Des terrasses de bois au-dessus de l’Océan permettent de se balader, de méditer ou de pratiquer le yoga. Une large piscine d’eau salée et un espace bien-être confirment la volonté du groupe Aethos de proposer des lieux où le bien-être physique et mental est tout aussi important que le confort des chambres. Un mélange très personnel d’art et d’artisanat dans un lieu totalement intégré dans la nature.

COMMENT Y ALLER ?

Montpellier-Lisbonne : tous les jeudis et dimanches avec Transavia

Au départ de Lisbonne, en voiture : prendre l’autoroute A8 direction Leiria, puis sortir à Mafra et emprunter l’A21 jusqu’à Ericeira.

En bus : se rendre au terminal de bus de Campo Grande (à dix minutes de taxi de l’aéroport). Il y a des bus de 8h à 23h, toutes les heures. Compter 7 € par billet et 75 minutes pour rejoindre Ericeira. Horaires des bus en format PDF, accessible sur mafrense.pt.

0Ù DÎNER, BOIRE UN VERRE

Taberna Pérola

Marisqueira Mar a Vista

Mar das Latas

Ribeira d’Ilhas Surf Restaurant & Bar

SHOPPING

Casa Gama pâtisserie traditionnelle

O Cesteiro – Casa dos Cestos caverne d’Ali Baba pour choisir les plus beaux paniers tressés, fabriqués dans la région. 

Saints at Sea : concept store pour découvrir des cosmétiques naturels, des toiles graphiques, des bougies…

ACTIVITÉS 

Les écoles de surf abondent, mais nous vous recommandons Extra Surf School (tél. : +351 926 603 192, extrasurfschool.com), pour la qualité des cours dispensés. À partir de 40 € par personne.

Paddle : Nous vous recommandons l’école Ericeira SUP 

(ericeirasup.com, cours à partir de 40 €, équipement compris) spécialisée dans le stand-up paddle.

Centre d’Interprétation de la réserve mondiale de Surf, au-dessus 

de l’office de tourisme d’Ericeira (Praça da República 17) : une installation de video-mapping interactif y permet de se familiariser avec la réserve et sa biosphère protégée, les sept vagues et leurs caractéristiques.

 

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram